jeudi 1 avril 2010

Quanah Parker



Quanah Parker, chef comanche. Pour sa bio, succinte mais stupéfiante : wikipedia
J'espère que vous ne confondiez pas avec le basketteur, qui, bien que mordant parfois la poussière, évolue dans un cadre bien plus confortable, quoique géographiquement très proche...
Une autre histoire, officieuse celle-ci, prétend qu'il fut, au crépuscule de son existence, l'inventeur du lavage de voiture... en même temps, dans son regard, on sent bien le mec qui aime pas trop qu'un inconnu s'approche de sa mustang.
Stylo à bille sur papier, bichromie numérique.

Quanah Parker, Comanche Chief. For his bio, brief but stunning : wikipedia.
I hope you don't confuse him with the basketball player, who, although sometimes biting the dust, is moving in a much more comfortable space, though geographically very close ...
Another story, informal, claims that in the twilight of his existence, Quanah was the inventor of the car wash ... at the same time, in his eyes, we feel the guy who don't love a stranger approaching his mustang.
Ballpoint pen on paper, digital duotone.

16 commentaires:

Poussinaute a dit…

J'adore, j'adore, j'adore tes Indiens ! Quelle belle série !
Il y a une puissance et une classe qui émanent de tes héros, renforcées par cette couleur.
Vraiment et sincèrement, tous mes compliments, cher Jean-Marc !

Jean-Marc Borot a dit…

Merci beaucoup Poussinaute.
Ce compliment fort joli me touche beaucoup !

Mline a dit…

Il abusait du calumet le lascar!!
J'aime beaucoup aussi cette série d'indiens!!Bonne idée et belle réalisation!!

Guillaume Néel a dit…

Techniquement superbe (gestion du bic, des contrastes et des textures), sculpturalement majestueux. Si à chaque visage de cette série on te donnait une plume d'aigle, tu arborerais un coiffe de Chef bien mérité.
Très intéressant aussi l'évolution.

Jean-Marc Borot a dit…

Merci beaucoup Mline.

Et merci Guillaume.

Pour une fois, je vais faire court : les plumes, j'aimerai autant qu'elles restent sur la tête...

cabap a dit…

Great job Jean-Marc,
jan :)

Jean-Marc Borot a dit…

Thanks a lot Jan !

Francky a dit…

Hug !!
Les trois dessins du dessous sont super interressants. Merci. Pas très constructif comme commentaire mais il n'y a pas grand chose à dire sur de tel caricature, Chapeau.

DELOIRE a dit…

superbe comme d'hab. Il ne ressemble pas trop à Tony son petit frère.
As tu déjà essayé de dessiner un indien à la plume ?

Jean-Marc Borot a dit…

Merci Francky : faut pas toujours intellectualiser non plus. On a tous le droit de se reposer un peu...
Pour les trois dessins en dessous, c'est une sorte de weurkinneprogresse, en fait, j'ai failli arrêter mon dessin à la première étape, parce que j'aimais bien cet effet bizarre que donnait le côté gauche, crayponné, tout crade.

Merci Laurent : à la plume, uniquement pour dessiner les pattes d'oies !

Thierry a dit…

Après les avoir décimés, parqués, éteint les feux de la guerre, il est facile de déclarer qu'il n'y a plus qu'allumer de la paix qui vaille...
la lumière verticale qui tombe sur le visage produit un éclairage crépusculaire, comme une marque du terrible destin des comanches (pas qu'eux, d'ailleurs).
Saisissant, ahurissant dessin.

marilo a dit…

Ben ouais, comme d'hab, super...et en l'occurrence superbe: le rendu sépia renforce la nostalgie...

BODARD a dit…

J'étais dans l'attente (d'indien) d'un troisième chef (car indien vaut mieux que deux tu l'auras), je te félicite donc sans réserve...

Jean-Marc Borot a dit…

Thierry, Marilo, Christophe : merci à vous trois pour ces compliments.
Je constate que le rendu sepia a l'air de plaire. Il est en tout cas de circonstance avec les sujets représentés.

Bravo aussi pour les jeux de mots que les indiens vous inspirent.
Il est plus agréable de s'inspirer du commanche Parker que d'aspirer le parquet dimanche. Hélas, cet après midi, c'est moi qui suis de ménage...

Grand a dit…

Enormément balèze, voir même balèzement énorme: j'adore tes indieneries!

Jean-Marc Borot a dit…

Merci Denis.
Je crois que je vais continuer cette série.
Ouais...